Le vendredi, c’est phishing

Le vendredi est le principal jour de réception des emails de phishing, suivi de près par le jeudi. Le mardi le mercredi et le lundi occupent le milieu du classement. Les principales marques, notamment PayPal, Facebook, Netflix, WhatsApp et Bank of America, sont les plus visées. Ces marques s’adressent principalement au grand public : les hackers essaient probablement de toucher leurs victimes lorsqu’elles utilisent activement ces services pour les rendre plus susceptibles d’effectuer l’action demandée. Imaginez un week-end entier sans accès à votre compte Netflix !

Fin de support Windows 7

Après le 14 janvier 2020, les PC de plus de 4 ans équipés de Windows 7 seront plus vulnérables aux risques de sécurité et de fonctionnalité ; et le support ne sera plus pris en charge par Microsoft.
Changez maintenant pour un PC Nouvelle Génération équipé de Windows 10 Professionnel. Plus d’information ici

Alerte fausse facture

Phishing

Une campagne d’email frauduleux émanant de l’adresse contact@officepro-365.com sévit en ce moment en France. Cette campagne est destinée à extorquer des fonds aux destinataires pour un montant de 1280€.

Surtout il convient de détruire cet email ainsi que sa facture, et surtout à ne pas procéder à un quelconque paiement.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter ce lien Signal arnaques

Ci-contre un exemple de facture que vous pourriez recevoir.

HP – rappel de batterie

logo hp

En coopération avec plusieurs organismes de réglementation gouvernementaux, HP a annoncé un programme volontaire de rappel et de remplacement pour certaines batteries d’ordinateurs portables. Les batteries affectées étaient expédiées avec des ordinateurs portables HP, Compaq, HP ProBook, HP ENVY, Compaq Presario, et HP Pavilion spécifiques vendus dans le monde entier, de mars 2013 à août 2015, et/ou étaient vendues en tant qu’accessoires ou pièces détachées, ou fournies en tant que remplacement via l’Assistance. Ces batteries sont susceptibles de surchauffer, et exposent les clients à un risque d’incendie et de brûlures.

Se rendre sur le site ci-dessous afin d’effectuer l’échange

https://h30686.www3.hp.com/?lang=fr-FR

 

VIRUS – ransomware

Locky continue de faire des victimes, comment se protéger.

Petya, un redoutable rançongiciel qui prend les disques durs en otage.

Le mois dernier, un rançongiciel (ou ransomware en anglais) du nom de Locky a semé la panique à travers la planète en attaquant des entreprises et des particuliers. Avec les États-Unis et l’Allemagne, la France fait partie des pays les plus touchés. Des abonnés de l’opérateur Free Mobile ont été ciblés à l’aide de fausses factures électroniques.

Le message contient un lien hypertexte vers un dossier en ligne Dropbox présentant un curriculum vitae et une photo. Si l’utilisateur ouvre l’un de ces deux fichiers, il libère le ransomware qui va alors chiffrer le contenu de son ordinateur et réclamer le paiement de 0,99 bitcoin, soit environ 370 euros au cours actuel de cette monnaie électronique. La victime a sept jours pour s’exécuter, après quoi le montant de la rançon est doublé.

Jusqu’ici, rien de bien étonnant dans la mécanique désormais bien rodée de ce type d’attaque. Sauf que Petya innove dans sa manière de s’en prendre aux données. Là où les autres rançongiciels se contentent de chiffrer les fichiers individuels de l’utilisateur, celui-ci applique un chiffrement à l’intégralité du disque dur et rend l’ordinateur totalement inutilisable.


Face à cette menace, difficile à anticiper, quelques règles élémentaires de prudence sont plus que jamais de mise :

– Ne jamais ouvrir de fichier attaché ou de lien hypertexte dans un courriel dont on ne connaît pas l’expéditeur.
– Posséder un antivirus mis à jour régulièrement.

– Pratiquer des sauvegardes régulières de ses données et les stocker sur un support indépendant (disque dur externe, support optique et/ou service cloud).
– Si l’on reçoit un courriel d’un fournisseur de service que l’on utilise (banque, opérateur Internet…) qui semble inhabituel, il faut avant tout le contacter afin de s’assurer qu’il en est bien l’émetteur.
– Consulter régulièrement le site du CERT-FR pour se tenir informé des menaces existantes

 

Contactez-nous pour nos solutions de sauvegardes externalisées